Muriel Corradini
Professeur de chant à Paris 11

L’importance de la posture

Petites notes sur le chant

Le chant nous met en rapport avec l’entièreté de notre corps - chanter demande beaucoup d’énergie et de tonus musculaire pour que le souffle soit actif (cela vaut surtout pour le chant lyrique), ce travail se fait petit à petit en douceur et en souplesse, il ne s’agit pas d’aérobic!

Leçons de chants à Paris

La 1ère chose est d’aligner tout le corps sans forcément se mettre au garde à vous !

Plus la posture est juste, plus l’appareil musculaire en jeu dans le chant se met en mouvement de lui-même pour faciliter la prise d’air et l’émission vocale.

On a souvent des idées préconçues sur la façon de prendre l’air en écartant volontairement les côtes et sur la façon d’activer les muscles pour soutenir le son et il me semble que s’il y a, à un niveau avancé, des gestes techniques à faire, il y a au coeur du geste vocal une attention à notre corps qui sait ce qu’il y a à faire. On apprend à faire confiance à notre corps sans trop intervenir !

Pour résumer très schématiquement, je dirais que l’on se tient droit sans se crisper, on sent son corps des pieds à la racine des cheveux, on inspire en détendant l’abdomen, on garde la posture quand on chante sans se crisper, ainsi le diaphragme ne remonte pas d’un coup, il freine le retour élastique du poumon et il dose l’action des muscles expirateurs. Bien sûr ce geste s’apprend petit à petit.

Quand on commence à sentir, même de façon très imparfaite, que notre corps est aligné, que l’on peut se détendre un peu à l’inspire, qu’il y a une certaine action musculaire à l’œuvre qui se fait d’elle-même pour que le souffle circule et que le son raisonne, il y a une sensation de liberté, de joie, la musique commence à chanter et l’on a de cesse ensuite de vouloir retrouver cette sensation, c’est grisant…


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion